Sites Religieux

Sites Religieux

Une visite sur les sites religieux de Rhodes offrira au visiteur la chance de percevoir son immense importance historique et culturelle. Située au carrefour de tant de civilisations différentes, Rhodes possède un riche patrimoine religieux et une histoire où cultes païens, dieux grecs, catholiques, orthodoxes, juifs et musulmans se sont succédé ou ont cohabité.

Eglises, Monastères et Chapelles

Selon la tradition, la divulgation du christianisme à Rhodes serait partie sous l’action de l’Apôtre Paul qui, débarquant à Lindos, y enseigna la nouvelle religion. Le nombre et la diversité des églises et monastères de Rhodes témoignent de l’exceptionnelle richesse de son patrimoine religieux et illustrent l’évolution du christianisme sur l’île.

Monastère et Chapelle de Tsambika: Il s’agit du monastère le plus important de l’île. Selon la tradition locale, un berger aperçut un jour une flamme au sommet d’une colline. Il y monta et découvrit une icône de la Vierge. A cet endroit se trouvait dans l’antiquité un sanctuaire dédié à la déesse Artemis, protectrice des femmes enceintes et des accouchées. C’est pour les même vertus qu’est également honorée aujourd’hui la Vierge à la flamme (Panaghia Tsambika) et que de nombreux enfants sont baptisés Tsambikos ou Tsambika, prénoms typiquement rhodiens. Chaque année, le 8 septembre, une grande fête est organisé au monastère. L’icône miraculeuse se trouve quand à elle dans la chapelle en haut du mont Tsambika. Accessible au 3/4 en voiture, il vous faudra grimper encore 300 marches pour atteindre le sommet qui culmine à 287m et depuis lequel on peut jouir d’une vue panoramique exceptionnelle. (Voir sur la carte)

Monastère et chapelle de Tsambika à Rhodes
Monastère et Chapelle de Tsambika

Notre-Dame du Château: Située en bas de la rue des Chevaliers dans la ville médiévale, il s’agit d’une église byzantine datant du 13ème siècle et qui fût convertie en basilique gothique par le Chevalier de St-Jean. Par la suite les ottomans l’utilisèrent comme mosquée sans toutefois y provoquer de dégâts importants. L’édifice abrite aujourd’hui le musée d’art byzantin, qui renferme une collection d’icône et de fresques provenant d’églises détruites. (Voir sur la carte)

Eglise Notre Dame du Château à Rhodes
Notre-Dame du Château

Monastère de Thari : Selon la légende, le monastère a été fondé par la fille d’un empereur byzantin, en proie à une maladie mortelle et guérie miraculeusement. Construit à l’emplacement d’une basilique paleo-chrétienne du 5ème siècle, l’église actuelle est dédiée à l’Archange Michel. En plus de son intérêt historique et religieux, le  monastère se distingue par l’hospitalité chaleureuse des six moines qui y vivent et par son cadre verdoyant. (Voir sur la carte)

Monastère de Laerma
Monastère de Thari

Eglise Saint Pantéleimon de Siana: Construite au 19ème siècle, elle abrite les reliques de Saint Panteleimon et constitue un merveilleux exemple d’église orthodoxe.  (Voir sur la carte)

Eglise de Siana
Eglise de Siana
Eglise de la Vierge à Lindos

Eglise de la Vierge à Lindos: L’une, si ce n’est pas la plus belle église de l’île! En plein cœur du village de Lindos cette église du 14ème siècle fût restaurée en 1489 par le grand Maître d’Aubusson qui y ajouta le clocher qui porte d’ailleurs son emblème. Ses parois intérieures sont entièrement recouverte de fresques bien conservées datant de 1779, tandis que l’iconostase et la chaire de l’évêque constituent de merveilleux spécimens de bois sculptés du 17ème siècle. Enfin vous remarquerez le revêtement du sol, composé de petits galets noirs et blancs disposé en forme de zig-zag. (Voir sur la carte)

Interieur église de la vierge à Lindos
Intérieur de l'église de la Vierge

Eglise Evangelismos: Située sur le port de Mandraki, il s’agit d’une copie réalisée par les autorités italiennes de l’église médiévale de St-Jean du Collachium qui se dressait à côté du Palais des Grands Maîtres et détruite lors d’une explosion de poudre en 1856. Autrefois catholique, elle est aujourd’hui orthodoxe et dédiée à l’Annonciation de la Vierge Marie. (Voir sur la carte)

Eglise Evangelismos à Rhodes
Eglise Evangelismos à Mandraki

Eglise Saint Nicolas Fountoukli: Cette petit église du 13ème siècle est l’un des monuments byzantins les plus remarquables de l’île. Ses fresques, représentant à taille réelle le couple donateur et leur 3 enfants défunts , sont d’une grande qualité. (Voir sur la carte)

Saint Nicolas Fountoukli
Saint Nicolas Fountoukli

Monastère de Skiadi: Comme en témoignent d’anciens blocs de marbre, c’était autrefois un temple dédié à la déesse Artémis. Le monastère actuel date du 18ème siècle et doit son nom à la forme de la montagne qui évoque un chapeau ou une ombrelle (skiadio). Situé au sud de l’île, la vue depuis les hauteurs du monastère est magnifique. (Voir sur la carte)

Monastère de Skiadi
Monastère de Skiadi

Mosquées

Après la prise de Rhodes par Soliman La Magnifique en 1522 et le départ des Chevaliers de St Jean, de nombreuses églises furent transformées en mosquées par simple ajout d’un minaret et changement de « décoration intérieure ». Mais les Ottomans construisirent également de nouvelles mosquées, parfait exemples d’architecture classique musulmane.

Mosquée Soliman Le Magnifique Rhodes
Mosquée Soliman Le Magnifique
Mosquée Recep Pasha
Fontaines aux ablutions devant la mosquée Recep Pasha
Mosquee Mustafa III Rhodes
Mosquée du Sultan Mustafa III

Mosquée Soliman: située au plus haut point de la ville médiévale, c’est la plus imposante de toutes les mosquées de Rhodes. L’édifice actuel date de 1808 et se trouve à l’emplacement même de la mosquée construite en 1523 par Soliman Le Magnifique. Juste à côté, se trouve la bibliothèque musulmane (en accès libre) fondée en 1794 par Ahmet Hafuz où est conservé une chronique de la prise de Rhodes en 1522. (Voir sur la carte)

Mosquée Recep Pasha: sans doute l’un des monuments ottomans le plus remarquable de Rhodes (en cours de restauration). Bâti vers 1588 par Recep Pasha, gouverneur ottoman de Rhodes à la fin du XVIème siècle. Devant l’entrée subsiste la fontaine aux ablutions dont les colonnes ainsi que la galerie couverte, proviennent d’édifices byzantins plus anciens. (Voir sur la carte)

Mosquée Murat Reis: à l’extérieur de la ville médiévale à la fin du port de Mandraki, se trouve la petite mosquée de Murat Reis, amiral de Soliman le Magnifique qui participa au siège de Rhodes. Elle est entourée d’un cimetière (en accès libre) où sont enterrés des dignitaires ottomans. (Voir sur la carte)

Mosquée Ibrahim Pasha: Il s’agit de la plus ancienne mosquée de la ville, construite en 1541 et la seule en activité et ouverte aux visiteurs. (Voir sur la carte)

Mosquée Sultan Mustafa III: Commissionnée par le sultan Mustafa III, elle a été bâtie en 1765 à côté du Yeni Hamam dont la partie réservée aux femmes fut probablement ajoutée en même temps que la construction de la mosquée. (Voir sur la carte)

Mosquée Mehmet Aga: Sans doute le bâtiment le plus « curieux » de la rue Socrates, la mosquée Mehmet Aga a la particularité d’avoir un minaret en bois. Elle doit son nom à l’officier de marine qui en finança la restauration en 1875. (Voir sur la carte)

mosquée Mehmet Aga Rhodes
Mosquée Mehmet Aga

Synagogue

La synagogue Kahal Kadosh Shalom de Rhodes est la plus ancienne synagogue de Grèce (1577) et la seule encore restante de l’île. Il y eut autrefois jusqu’à six synagogues et salles de prière dans le quartier juif de la ville médiévale, appelé « La Juderia ». L’intérieur de la synagogue suit le style traditionnel séfarade, la communauté juive de Rhodes ayant été constituée principalement de juifs venus d’Espagne. Les particularités de la synagogue sont ses peintures murales et sa double niche. Vous remarquerez également le sol en mosaïque de galets noirs et blancs typique de la région.

Le musée attenant à la synagogue retrace l’histoire, la vie quotidienne, l’immigration et la déportation des juifs de Rhodes au travers de photos, cartes postales, récits, documents officiels, objets et costumes d’époque.

HORAIRES : (Avr/Oct) Tous les jours sauf le samedi, 10h-15h. TARIF : 4,00€ (synagogue + musée). Plus d’infos: www.jewishrhodes.org et www.rhodesjewishmuseum.org  Voir dans Google Maps

Je mets un point d’honneur à ce que ce guide touristique et mes articles restent GRATUITS et sans publicités. Si le site vous a aidé à passer un bon séjour à Rhodes vous pouvez soutenir mon travail en faisant un don. En vous remerciant sincèrement. Mélanie

En savoir plus

[give_form id="3135"]