Sites Archéologiques

Sites Archéologiques

L'ACROPOLE DE LINDOS

Pendant l’antiquité, l’acropole de Lindos était l’un des sites les plus sacrés de toute la Grèce et est aujourd’hui le troisième site archéologique le plus visité du pays.

Construite sur un piton rocheux de 116m de haut et entourée d’épais remparts, l’acropole se dresse, imposante, comme un véritable balcon ouvert sur le large offrant une vue époustouflante.

Les vestiges que l’on peut admirer sur l’acropole proviennent de périodes et civilisations différentes qui se côtoient de façon un peu chaotique.

Le long du grand escalier qui mène à l’acropole, se trouve une œuvre unique et étonnante datant du IIe siècle av J.-C. : la poupe d’une trirème (navire de guerre) sculptée en relief à même la roche. Il s’agirait de l’œuvre de Pythokritès et aurait servi de piédestal à la statue aujourd’hui disparue de l’amiral Agesandros, grand héros des mers.

A l’époque des Chevaliers, les remparts ont été renforcés et ils aménagèrent les bâtiments du palais et la chapelle gothique qui se trouvent en haut de l’escalier.

Une fois dans l’enceinte de l’acropole, les vingt colonnes doriques marquent l’emplacement de la grande Stoa et l’escalier monumental qui conduisait aux Propylées et au Temple d’Athéna Lindia. (Voir Proposition de Reconstitution de l’ Acropole)

Les ruines du temple actuel datent du IVe siècle av J.-C., après qu’un incendie ait ravagé le premier temple édifié par Cléobule, souverain de Lindos, pour protéger la statue en bois consacré à Athéna par Danaos (père des Danaïdes) au XVe siècle av J.-C.

Mon conseil : Le site n’est accessible qu’à pied et malheureusement rien n’est prévu pour les personnes à mobilité réduite. Les marches sont très nombreuses, inégales et même parfois glissantes. Je vous conseille des chaussures adaptées. En saison le site est pris d’assaut par les cars d’excursions dès l’ouverture et l’affluence ne diminue qu’en fin de journée qui est par conséquent le meilleur moment selon moi pour faire la visite (également au vue de la chaleur). Enfin même si cela semble « typique » je ne vous recommande pas de monter à dos d’âne à l’acropole, ceux-ci n’étant pas particulièrement bien traités. 

 Horaires: (01 Avr – 31 Oct) Mar-Dim, 8h00-20h00 et 08h00-14h40 les lundis. (01 Nov – 31Mar) Mar-Dim, 8h00-14h40. Entrée: 12,00€ réduit 6,00€.

Voir Plan de l’Acropole

KAMIROS

Kamiros était l’une des trois grandes villes de l’antiquité, avec Lindos et Ialyssos. Elle connut son apogée aux VIe et Ve siècles av J.-C., grâce à son activité agricole et artisanale.

Les vestiges de la cité antique sont dispersés en terrasses sur le versant d’une colline. Ils datent principalement de la période hellénistique et se répartissent en 3 secteurs : en bas, l’Agora, puis le quartier résidentiel qui se déploie sur les pentes de la colline et enfin l’acropole où trônent les ruines du Temple d’Athéna Kamira.

Les imposants édifices publics, les temples, les fontaines, les demeures privées et les objets d’art retrouvés sur le site témoignent de l’importance et de la splendeur de l’ancienne Kamiros. Malheureusement peu nombreux sont les objets et bijoux que vous pourrez observer au Musée Archéologique de Rhodes, car la majeure partie des trésors de Kamiros sont conservés au British Musuem à Londres.

Mon conseil : Kamiros est un très beau site archéologique, sans doute le plus beau de Rhodes, mais sans notions archéologiques il pourra vous apparaître comme un tas de ruines sans intérêt car le site manque cruellement d’explications. Privilégiez donc une visite guidée.

 Horaires: (01 Avr – 31 Oct) Mar-Dim, 08h00-20h00  et 08h00-14h40 les lundis. (01 Nov – 31Mar) Mar-Dim, 8h00-14h40. Entrée: 6,00€ réduit 3,00€.

Voir dans Google Maps

Voir Plan de Kamiros

IALYSSOS ET LE MONT FILERIMOS

Sur le mont Filérimos se dressent les vestiges de l’ancienne Ialyssos et ce qui reste d’un temple dédié à la déesse Athéna Poliade se mêlant à des ruines d’époques diverses : hellénistique, paléochrétienne et byzantine.

Mais ce qui vaut la visite c’est surtout le Monastère, construit au XIIe siècle puis agrandit par les Chevaliers de Saint-Jean. Admirablement restauré par les Italiens pendant l’entre-deux-guerres, il a conservé son cloître et son église dédiée à Notre Dame de Filérimos.

Cerné de pins et de cyprès, le parc est rempli de paons et la promenade y est agréable. Vous pourrez facilement gravir le Chemin de Croix, qui mène jusqu’une immense croix haute de 18m. De là vous bénéficiez d’un superbe point de vue sur la baie de Ialyssos et les villages alentours.

Mon conseil : Les moines fabriquent une liqueur locale de couleur verte, le « sette », composée de 7 plantes dont le secret de fabrication est bien gardé. Vous en trouverez à la vente à l’entrée du site.

 Horaires: (01 Avr – 31 Oct) Mar-Dim, 08h00-20h00  et 08h00-14h40 les lundis. (01 Nov – 31Mar) Mar-Dim, 8h00-14h40. Entrée: 6,00€ réduit 3,00€.

Voir dans Google Maps

Voir Plan du Site

L'ACROPOLE DE RHODES

Mon conseil : Le site est peu ombragé et assez étendu. Il n’existe aucun point de vente pour se rafraîchir, pensez donc à prendre de l’eau.

 Horaires: ouvert tous les jours, en accès libre.

Voir dans Google Maps

Voir Plan Acropole de Rhodes

A 1,6km à l’ouest de la ville de Rhodes, sur la colline d’Agios Stefanos, également connue comme Monte Smith, se dresse l’acropole de Rhodes. Dominant toute la ville, elle offre un superbe panorama, notamment au moment du coucher de soleil.

L’ensemble fût construit entre les IIIe et IIe siècles av J.-C., mais contrairement à la majorité des acropoles antiques celle-ci n’était pas fortifiée. On y trouvait des temples monumentaux, ainsi que tous les bâtiments représentatifs de la vie publique, politique et religieuse de l’époque. Les fouilles, entreprises en 1912, sont toujours en cours et le site n’a été que partiellement rénové.

Au plus haut point de l’acropole vous pourrez admirer les 4 colonnes intactes du Temple d’Apollon, où étaient archivés les textes et traités de la ville. En contrebas se trouve une reconstitution impressionnante du Stade Antique, où chaque année se déroulaient les jeux Aliia en l’honneur du dieu Hélios, ainsi qu’un Odéon pouvant accueillir jusqu’à 800 personnes.

Le site compte également les vestiges des temples dédiés à Zeus et à Athéna Polias, de la Stoa et du Gymnasium, ainsi que des grottes dédiées aux Nymphes.