Rhodes (ville)

Rhodes (ville)

LA VILLE MÉDIÉVALE DE RHODES

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la vieille ville de Rhodes est la plus grande cité médiévale encore habitée et la mieux conservée au monde.

À l’intérieur de ses remparts long de 4km et initialement percés de sept portes majestueuses, c’est un véritable voyage dans le temps qui vous attends et vous plonge au Moyen Âge. La ville est un véritable dédale de ruelles pavées, d’arches et de passages étroits, où les boutiques et ateliers d’artisans débouchent sur des placettes agréables à l’ambiance animée. N’hésitez pas à vous y perdre, c’est encore le meilleur moyen de vous laisser surprendre par la magie des lieux.

Dans le quartier du Collachium, c’est le souvenir des Chevaliers de Saint-Jean qui est le plus marquant, avec la célèbre rue des Chevaliers (Odos Ippoton), ses différentes « Auberges » et ses blasons de marbre, le Palais des Grands Maîtres et l’Hôpital qui héberge le Musée Archéologique, véritables incontournables.

La rue Sokratous, est la principale artère commerçante et débouche sur l’importante Mosquée de Soliman. Juste en face, la bibliothèque musulmane abrite des manuscrits rares et des Corans enluminés. Derrière la mosquée et l’ancienne école musulmane (en cours de rénovation), se trouve la Tour de l’Horloge dans laquelle vous pourrez grimper afin d’admirer le mécanisme vieux de 150 ans et jouir d’une vue à 360° sur la ville.  

Dans le quartier turc, ne manquez pas non plus la Mosquée de Mustapha et le Hammam, situés sur la ravissante place Arionos.

Rue des Chevaliers de Rhodes
Rue des Chevaliers
Rue Sokratous
Rue Sokratous et Mosquée de Soliman
Tour de l'Horloge
Tour de l'horloge
Vue depuis la tour de l'horloge
Vue depuis la tour de l'horloge

En passant par la place Hippokratous, admirez l’architecture particulière de la Kastellania, un édifice à l’imposant escalier extérieur qui servait autrefois de chambre/tribunal de commerce et qui abrite aujourd’hui la bibliothèque municipale.

En poursuivant vers la place Evreon Martiron vous entrez dans la « Juderia », l’ancien quartier juif. Vous pourrez y admirer le bâtiment de l’ « amirauté » nommé ainsi car ce palais aurait été la demeure du commandant de la flotte des Chevaliers de Saint-Jean. Vous pourrez visiter la synagogue Kahal Kadosh Shalom qui est la plus ancienne synagogue de Grèce (1577) et la seule encore restante de l’île.

Dirigez-vous ensuite vers la porte Sainte Catherine, en passant par les ruines de l’église Sainte Marie du Bourg et l’Hospice Sainte Catherine, qui accueillait jadis les nobles pèlerins et dignitaires invités des Chevaliers. Vous pourrez notamment y admirer de magnifiques mosaïques de galets.

Il n’y a malheureusement que peu de vestiges visibles de l’époque hellénistique dans la vieille ville (encore enfouis sous la ville actuelle), cependant vous pouvez observer les traces d’un temple dédié à Aphrodite au niveau de la Porte de la Liberté.

PLace Hippokratous
Place Hippokratous
Hopice Sainte Catherine
Hospice Sainte Catherine
Ville Médiévale de Rhodes
Ceinture de fortification

Enfin il est possible de faire le tour de la ceinture de fortification en empruntant la promenade qui longe les remparts par le fossé extérieur et qui permet d’examiner les différents bastions, portes et tours, véritables chefs-d’œuvre d’architecture militaire. Vous pouvez également, entre midi et deux, parcourir une partie des murailles, dont le bastion Saint George la fortification la plus développée par les Chevalier de Saint-Jean à Rhodes. 

MON CONSEIL : En passant par l’office de tourisme vous pourrez vous procurer le plan ci-dessous avec des itinéraires et explications en français. Mais pour découvrir tous les trésors cachés de la vieille ville et en connaître tous les secrets, le mieux est encore de faire une visite guidée.

Voir le Plan de la ville médiévale 

LE PORT DE MANDRAKI

A la jonction de l’ancienne et la nouvelle ville, le port de Mandraki est un port de plaisance, anciennement utilisé par les chevaliers pour amarrer leurs galères. C’est ici que vous pourrez voir, sur deux hauts piliers, les statues en bronze du symbole de l’île : le daim. C’est l’endroit où, selon l’imaginaire populaire, le Colosse s’élevait autrefois, enjambant l’entrée du port.

Au bout de la jetée se tient le Fort Saint Nicolas défendant la ville des premiers assauts et servant aujourd’hui de phare, précédé de 3 moulins qui servaient à broyer le grain pour la cargaison des navires.

Port de Mandraki
Statues du daim
Moulins du Port de Mandraki
Moulins du Port de Mandraki

De l’autre côté de la jetée, se trouve un grand bâtiment polygonal jaune et blanc, la Nea Agora (Nouveau Marché), construit en 1925 et qui abrite des cafés, des restaurants et des magasins de souvenirs, ainsi qu’un joli kiosque où se trouvait le marché aux poissons.

Le long du port, sont érigés de nombreux bâtiments officiels construits sur l’île par les italiens dans les années 1920, dont la Mairie, la Poste, le Palais du Conseil Régional et le Théâtre National ainsi que lEglise de l’Annonciation.

Mandraki
Nea Agora et Palais des Grands Maîtres
Port de Rhodes
Fort Saint Nicolas

MON CONSEIL : De nombreux bateaux proposent des excusions au départ du port de Mandraki. Soit à la journée pour découvrir la côte Est et ses criques aux eaux turquoises, soit en soirée pour le coucher de soleil. Si vous souhaitez éviter les bateaux touristiques archi-bondés, je vous conseille le voilier « Armida ». Son équipage fait partie du Club de Voile de Rhodes et propose des croisières privées. 

Voir le Plan de la ville de Rhodes

L'ACROPOLE DE RHODES

Temple d'Apollon Rhodes
Temple d'Apollon - Acropole de Rhodes

A 1,6km à l’ouest du centre ville, sur la colline d’Agios Stefanos, également connue comme Monte Smith, se dresse l’acropole de Rhodes. Dominant toute la ville, elle offre un superbe panorama, notamment au moment du coucher de soleil.

L’ensemble fût construit entre les IIIe et IIe siècles av J.-C., mais contrairement à la majorité des acropoles antiques celle-ci n’était pas fortifiée. On y trouvait des temples monumentaux, ainsi que tous les bâtiments représentatifs de la vie publique, politique et religieuse de l’époque. Les fouilles, entreprises en 1912, sont toujours en cours et le site n’a été que partiellement rénové.

Au plus haut point de l’acropole vous pourrez admirer les 4 colonnes intactes du Temple d’Apollon, où étaient archivés les textes et traités de la ville. En contrebas se trouve une reconstitution impressionnante du Stade Antique, où chaque année se déroulaient les jeux Aliia en l’honneur du dieu Hélios, ainsi qu’un Odéon pouvant accueillir jusqu’à 800 personnes.

Le site compte également les vestiges des temples dédiés à Zeus et à Athéna Polias, de la Stoa et du Gymnasium, ainsi que des grottes dédiées aux Nymphes.

MON CONSEIL : Il existe un point d’information avec des panneaux explicatifs très intéressants du site. Seul problème c’est qu’il est tellement bien indiqué que j’ai mis 3 ans avant de m’en rendre compte. Bizarrement il faut suivre la petit indication « refreshment » que vous trouverez sur la droite du chemin qui mène à l’odéon. Vous y trouverez également un distributeur de boissons et des toilettes.

 HORAIRES : ouvert tous les jours, en accès libre.

Voir dans Google Maps

Voir le Plan Acropole de Rhodes

Odéon - Acropole de Rhodes

Je mets un point d’honneur à ce que ce guide touristique et mes articles restent GRATUITS et sans publicités. Si le site vous a aidé à passer un bon séjour à Rhodes vous pouvez soutenir mon travail en faisant un don. En vous remerciant sincèrement. Mélanie

En savoir plus

[give_form id="3135"]