Histoire de Rhodes

L’histoire de Rhodes est absolument fascinante. En effet depuis la fondation de ses premières cités jusqu’à nos jours, Rhodes n’a presque jamais cessé de jouer un rôle important dans l’Histoire. Sa position stratégique en mer Egée et la douceur de son climat en ont fait une île convoitée par de nombreuses civilisations qui laissèrent toutes leurs empruntes, enrichissant le patrimoine culturel mondial.

Selon la mythologie, Zeus aurait fait émerger l’île de Rhodes des eaux pour l’offrir à Hélios, le dieu du soleil. Se promenant sur ses terres, Hélios rencontra la nymphe Roda (la rose) et ce sont trois de leurs petits-fils, Ialyssos, Kamiros et Lindos qui fondèrent les 3 premières citées de l’île.

En réalité, l’île est d’abord occupée par une population préhellénique, puis est envahie par les Doriens vers 1100 av J.-C., probables fondateurs de ces trois villes anciennes, qui forment la base d’un actif commerce maritime.

Monnaie Rhodienne 304-167 av J

De par sa situation géographique et grâce au développement de sa flotte,  Rhodes connaît un extraordinaire apogée comme centre commercial et artistique pendant toute la période archaïque (1000 – 490 av J.C.). Mais elle est aussi l’une des premières cibles des Perses lorsque ceux-ci attaquent les Grecs. En 471 av J.-C., Rhodes se rallie donc à la Confédération Athénienne, avant de se révolter, passant sous autorité de Sparte pendant la guerre du Péloponèse. C’est vers 408 av J.-C. qu’est fondée la capitale, la cité de Rhodes, selon les plans d’Hippodamos de Milet.

Céramique Rhodienne
representation du colosse de Rhodes

Intégrée à l’Empire Romain, l’île conserve une certaine indépendance, et fait respecter la liberté des grandes routes maritimes. Alliée au roi d’Egypte, cela lui vaut les représailles d’Antigone et l’île vit l’un des événements les plus importants de l’antiquité, à savoir le siège de la ville de Rhodes par Démétrios. Au terme d’un an de siège et grâce à la vente des machines de guerre laissées sur place par Démétrios, les habitants font ériger le fameux Colosse de Rhodes, l’une des 7 merveilles du monde antique. L’île deviendra Byzantine lors de la division de l’Empire Romain et fera l’objet des convoitises des marchands Vénitiens et Génois.

En 1309, l’Ordre des Chevaliers de l’Hôpital de Saint-Jean s’y établit après son expulsion de Jérusalem à l’époque des croisades. L’ordre prospère et fait construire à Rhodes de nombreuses forteresses, églises, le palais des Grands Maîtres ainsi que l’Hôpital de Rhodes. Attaquée à plusieurs reprises, Rhodes tombe finalement aux mains des Ottomans en 1522, après 6 mois de siège conduit par Soliman Le Magnifique. Les Chevaliers, menés par le Grand Maître Villiers de L’Isle Adam, quittent l’île et s’installeront à Malte quelques années plus tard. Rhodes sera sous domination ottomane pendant les 4 siècles suivants.

Grand Maître Villiers de L'Isle Adam
Grand Maître Villiers de L'Isle Adam
Le siège de Rhodes par Soliman le Magnifique
Le siège de Rhodes (1522)
Soliman le Magnifique
Soliman Le Magnifique

A la chute de l’Empire Ottoman en 1912, les Italiens s’emparent de l’île, remplacés en 1943 par les Allemands jusqu’à la fin de la 2ème Guerre Mondiale. 

Elle est ensuite administrée par les Anglais jusqu’en 1948, où l’ensemble du Dodécanèse est finalement rattaché au royaume de Grèce, devenu république en 1973.

Ceci est évidemment un résumé très rapide de l’histoire de Rhodes qui vous donne néanmoins la chronologie des grandes civilisations qui se sont succédées sur l’île. 

 

le dodecanese rattaché à la Grece
Histoire

Histoire

Selon la mythologie, l’île de Rhodes aurait été confiée à Hélios, après que ce dernier, occupé à promener le Soleil à travers le ciel, eut été oublié lors du partage du monde par Zeus. Se promenant sur ses terres, Hélios (le soleil) rencontre la nymphe Roda (la rose) et ce sont trois de leurs petits-fils, Ialyssos, Kamiros et Lindos qui fondèrent les 3 premières citées de l’île. Lire la suite