Balade n°2: Le Parc Rodini

Balade n°2: Le Parc Rodini

Je vous propose une balade familiale dans le plus vieux parc d’Europe ! En effet Rhodes fût l’une des premières cités à avoir été conçue et organisée par un architecte urbaniste, Hippodamos de Milet. Ainsi lors de sa fondation en 408 av. J.C. le parc Rodini faisait déjà parti du plan urbanistique comme limite naturelle de la ville. C’est donc dans un parc qui a plus de 2000 ans que je vous invite à pénétrer.

Au cours de son histoire les fonctions du parc ont évoluées mais c’est l’aspect spirituel  des lieux qui a toujours prévalu. Déjà les grecs anciens utilisaient cet espace naturel et ses grottes comme sanctuaire. A l’époque hellénistique des espaces dédiés aux Nymphes furent aménagés afin d’honorer les différentes protectrices de la nature. La nécropole qui surplombe le parc comporte quelques tombes monumentales qui révèlent également l’importance spirituelle des lieux.

Plus tard avec la naissance des écoles péripatétiques (école fondée par Aristote) Rhodes attire les artistes, philosophes et scientifiques de tout l’empire romain et Rodini devient un lieu de culture, d’art et d’enseignement. Des élèves aussi prestigieux que Cicéron, Jules César ou encore Marc Antoine ont notamment étudié la rhétorique à Rhodes. A l’époque des Chevalier de St Jean, le parc est peuplé d’animaux et d’oiseaux exotiques que l’on retrouve encore aujourd’hui avec la présence de paons. Les ottomans, sensibles à l’oasis de fraicheur et de tranquillité qu’offrait le parc, l’ont bien entretenu et enfin les italiens l’ont aménagé tel qu’on peut le découvrir aujourd’hui pour un usage récréatif.

Itinéraire :

Le parc Rodini se trouve à la sortie de la ville de Rhodes sur la route Rhodes-Lindos. Il y a un parking à l’entrée ainsi qu’un arrêt de bus. Descendez le chemin (A) et prenez à droite en longeant le ruisseau (B) jusqu’au bout du parc. Là traversez par le petit pont de bois (C) et longez la berge de l’autre côté. C’est à cet endroit que vous rencontrerez le plus d’animaux (D). Passez sous l’aqueduc et prenez de suite à droite pour traverser de nouveau par un pont de bois (D2).

Longez le canal jusqu’à l’écluse (E) que vous emprunterez pour rejoindre la rive droite (E2). A la bifurcation prenez le chemin à gauche (F) jusqu’à ce que vous puissiez de nouveau traverser par un pont de pierre cette fois-ci. Montez les quelques marches (G) pour rejoindre le sentier.

Suivez le chemin qui s’enfonce petit à petit à travers les arbres (H) jusqu’à atteindre le fond du parc qui vous réserve une belle surprise (I). Là il vous faut grimper les marches qui montent sur la gauche pour emprunter le pont qui permet le passage du canyon (I2). C’est à partir d’ici que vous amorcez le chemin du retour par l’autre côté du ruisseau.

A moins que vous ne préfériez sortir un peu du parc et partir à la recherche des grottes secrètes (J, J2) et de l’ancienne nécropole (K) !

Belle balade à toutes et à tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *