Les incontournables de Rhodes

Les incontournables de Rhodes

Quels sont les incontournables de Rhodes ? Voilà une question que l’on me pose souvent et même si j’ai envie que vous découvriez bien plus que juste les incontournables, si vous n’avez qu’un ou deux jours à Rhodes, je comprends que vous vouliez aller à l’essentiel. Alors voici ma sélection des plus beaux sites de Rhodes, ceux à ne manquer sous aucun prétexte.

  • LA VILLE MÉDIÉVALE DE RHODES

Lorsque l’on vient à Rhodes pour la première fois, il est absolument indispensable de visiter sa cité médiévale, classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1988. À l’intérieur de ses remparts long de 4km et initialement percés de sept portes majestueuses, c’est un véritable voyage dans le temps qui vous attends et vous plonge au Moyen-Âge, à l’époque des Chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. C’est dans la partie haute de la vieille ville, le quartier du Collachium, que vous trouverez le Palais des Grands Maîtres et la célèbre rue des Chevaliers (Odos Ippoton) avec ses différentes « auberges » reconnaissables à leurs blasons de marbre. En bas de cette même rue ne manquez surtout pas l’ancien Hôpital des Chevaliers qui héberge aujourd’hui le musée archéologique. L’endroit est tout à fait remarquable, tout comme la collection d’objets, statues, vases, bijoux, amphores, pièces de monnaies et mosaïques présentée. Parallèle à la rue des Chevaliers se trouve la rue Sokratous, ancien bazar ottoman et encore aujourd’hui principale artère commerçante de la vieille ville. Elle débouche sur l’imposante Mosquée de Soliman et la bibliothèque musulmane qui abrite des manuscrits rares et des Corans enluminés. Derrière la mosquée se trouve la Tour de l’Horloge dans laquelle vous pouvez grimper afin d’admirer le mécanisme vieux de 150 ans et jouir d’une vue à 360° sur la ville.  Mais pour avoir un véritable panorama sur toute la ville je vous recommande de parcourir une partie des murailles (ouvert entre 12h et 15h) dont le point de départ se trouve juste à côté de l’entrée du Palais des Grands Maîtres. Enfin dans la partie basse de la ville se trouve la « Juderia », l’ancien quartier juif, et la synagogue Kahal Kadosh Shalom qui est la plus ancienne synagogue de Grèce (1577) et son petit musée attenant. Pour terminer aventurez-vous jusqu’aux ruines de l’église Sainte Marie du Bourg et l’Hospice Sainte Catherine, où vous pourrez admirer de magnifiques mosaïques de galets.

Ceci est un bref aperçu de ce que vous réserve la ville médiévale qui en réalité cache de nombreux trésors dans son labyrinthe de ruelles pavées, d’arches et de passages étroits, où les boutiques et restaurants débouchent sur des placettes agréables à l’ambiance animée. Alors n’hésitez pas à vous y perdre (entendez par là « sortir des rues commerçantes »), c’est encore le meilleur moyen de vous laisser surprendre par la magie des lieux. Et si vous voulez tout savoir sur l’histoire et les légendes de la cité médiévale rien de tel qu’une visite guidée, avec un guide passionné.

  • LINDOS : LE VILLAGE, SON ACROPOLE ET LA BAIE DE ST PAUL

L’autre perle de l’île c’est assurément le village de Lindos. Construit en amphithéâtre sur une colline, avec son acropole perchée à plus de 116m et ses deux baies qui l’entourent, Lindos bénéficie d’un des cadres les plus pittoresques de toute l’île. Entièrement piéton, il a parfaitement conservé son caractère médiéval avec ses ruelles étroites, toutes pavées de galets noirs et blancs. Ses maisons sont blanchies à la chaux et leurs portes de bois sont surmontées de décors sculptés dans la pierre. Les plus belles demeures sont les « maisons des capitaines » datant du 16ème siècle. En effet Lindos doit son développement principalement grâce à ce qu’elle fût une grande puissance maritime qui détenait une grande part de la navigation commerciale en Méditerranée. Frayez-vous un chemin au milieu de la foule et des ânes pour grimper jusqu’à l’acropole, l’un des sanctuaires les plus célèbres de toute la Grèce et troisième site archéologique le plus visité du pays. Les vestiges que l’on peut admirer sur l’acropole proviennent de périodes et civilisations différentes et retracent plus de 4000 ans d’histoire. En arrivant au Temple d’Athéna Lindia vous atteindrez le plus haut point de l’acropole et découvrirez un panorama à couper le souffle sur le large et les environs.

Dans le village une multitude de boutiques de souvenirs et de produits locaux vous attends, à moins que vous ne préfériez trouvez refuge sur l’un des nombreux toits-terrasse que proposent les bars et restaurants et qui vous vous garantissent une vue inoubliable. Enfin, parce qu’à Lindos il y fait plus chaud que partout ailleurs sur l’île, les deux baies qui entourent le village vous permettront de profiter du soleil et de vous rafraîchir en vous baignant dans des eaux turquoises. Ma préférence va à la baie de St Paul pour son cadre idyllique avec sa petite chapelle et l’acropole en toile de fond, un véritable coup de cœur pour tous les voyageurs.

  • L’INTÉRIEUR DES TERRES

Sans aller faire un tour à l’intérieur de l’île vous n’aurez pas vu le vrai visage de Rhodes !  Alors oui je sais c’est un peu vaste « l’intérieur des terres ». C’est pour ça que je vous propose le parcours suivant : le triangle Embona – Apollona – Laerma. Non seulement il s’agit de 3 petits villages typiques où vous pourrez déguster des produits locaux et manger dans des vraies tavernes grecques, mais en plus ce circuit passe par les routes les plus scéniques et vous fera découvrir la diversité des paysages de l’île.

Embona se situe au pied du mont Attavyros, la plus haute montagne de l’île culminant à 1215m. C’est sur son versant nord qu’est principalement cultivée la vigne et c’est à Embona que se trouve le plus grand nombre de caves à vin. Après avoir traversé les forêts de pins du mont Profitis Ilias vous arriverez à Apollona. Là je vous invite à vous rendre à la coopérative agro-touristique « Apolloniatisses » pour déguster (entre autres produits locaux) le Melekouni, une douceur à base de miel et de sésame typiquement rhodienne. C’est aussi à Apollona que se trouve l’une de mes tavernes préférées To Paranga qui est allée chercher de vieilles recettes oubliées pour les remettre au goût du jour. Ensuite direction Laerma par la superbe route qui traverse les champs d’oliviers et passe par les bords du lac de Gadouras où il n’est pas rare de croiser le fameux daim de Rhodes, symbole de l’île. Une fois à Laerma vous pourrez visiter le monastère de Thari. Ce monastère se distingue par l’hospitalité chaleureuse des six moines qui y vivent et par son cadre verdoyant.

Même si l’île regorge de trésors tous plus beaux les uns que les autres, voilà ce qui, selon moi, constitue les incontournables de Rhodes. Et parce que je ne résiste pas à vous donner envie de découvrir toujours plus voici 2 extras 😉

Pour les amoureux d’archéologie, le site de la cité antique de Kamiros est absolument fascinant et contribue grandement à l’histoire des anciennes civilisations grecque et européennes. Si vous avez des enfants je vous invite à aller faire un tour à la vallée des papillons, un site naturel d’une grande beauté qui offre un beau spectacle de mi-juin à mi-septembre lorsqu’elle est envahie par des milliers de papillons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *